Évelyne badin coaching cancer


L'estime de soi, cultiver une bonne opinion de soi-même

L’estime de soi face au cancer : 6 stratégies pour la cultiver

L’estime de soi n’est pas simplement un sentiment superficiel. C’est un outil puissant capable d’influencer positivement votre parcours de guérison. L’estime de soi peut jouer un rôle fondamental dans la manière dont vous abordez et faites face aux défis de la vie, et plus particulièrement en cette période face au cancer, à la maladie, ses traitements et effets secondaires.

Car le cancer comme toutes les maladies morbides peut vous faire vaciller. Il peut ébranler votre perception de vous-même, la façon dont vous vous regardez et appréciez votre personne. Et parce que la maladie est par nature souvent invalidante, pouvoir développer une estime de soi positive et enrichissante aide à vous rétablir. Cela peut même vous ouvrir les portes d’un monde où votre personne est définitivement pleinement appréciée, à commencer par vous-même. L’estime de soi vous mène vers davantage de succès et peut vous conduire vers un rétablissement total.

L’estime de vous vous maintient au top, au top de votre forme physique et de au top de votre force mental. Elle vous ouvre des opportunités multiples d’améliorer votre rapport à vous-même. Elle vous apprend à cultiver une vision positive de vous-même. Vous renforcez alors votre envie de vous. Vous renforcez votre envie de soutenir vos efforts de guérison et d’épanouissement personnel, au quotidien, même confronté·e à la maladie parce que vous reconnaissez que vous le méritez.

Cet objectif de développement personnel qu’est la quête d’une plus grande estime de soi, d’une meilleure relation avec vous-même vous permettra d’ouvrir les yeux sur vos potentiels. Vous apprenez à vous regarder enfin, avec indulgence et amabilité. Vous devenez fort·e avec un moral dynamisé. Voila 6 stratégies pour vous aider à vous réapproprier cette formidable compétence à vous aimer vous-même.

6 stratégies de coach en développement personnel pour progresser

L’estime de soi, c’est la bonne opinion que l’on a de soi-même, de sa personne, de ses opinions, ses choix, ses comportements, ses réalisations, de sa propre valeur dans son monde.

Pratiquer l’auto-compassion

Tout d’abord, commencez par vous dire que vous avez le droit d’éprouver tous les sentiments qui vous traversent durant cette période. Vous avez le droit par dessus tout d’éprouver de la sympathie et de la compassion envers vous-même. Vous le méritez.

Vous avez le droit de vous apprécier tel que vous êtes. Vous avez le droit de vous apprécier à un point tel que vous prodiguer les meilleurs soins n’est pas une option pour vous mais votre nature. Car vous avez le droit de vouloir traverser la vie accompagné·e de vous-même, de la belle personne que vous avez construite, élevée, éduquée, chérie, renforcée : vous.

Si vous n’êtes pas convaincu·e de mériter ou de trouver en vous les ressources pour développer cette compétence si régénérante pour vous, parcourez la liste des accompagnements individuels que je propose. Peut-être y trouverez-vous l’étincelle qui fera briller une lueur au fond de vous et qui sonnera le début d’une grande aventure vers vous-même et avec vous-même. Je vous le souhaite.

Si vous ne pouvez vous apprécier pour l’instant pour ce que vous êtes, rassurez-vous, c’est un sentiment qui va passer.

Une affection telle que la vôtre laisse des traces dans son sillon. Elle laisse aussi des compétences et des capacités nouvelles dont vous ignoriez peut-être jusqu’à l’existence.

Sachez que vous pouvez arriver à vous estimer à un point tel que tous vos objectifs et toutes vos projections d’avenir s’en trouveront totalement transformés. Comme vous. Parce que vous avez la main, parce que vous êtes vos idées, vos croyances, vos compétences, vos envies, vos sentiments envers vous-même.

Alors acceptez d’éprouver envers vous-même, ce sentiment que vous ne réserviez auparavant qu’aux autres. Apprenez à vous traiter avec gentillesse, compassion, compréhension, objectivité et générosité. Vous atteindrez des réalisations, des bonheurs potentiels que vous feront penser que votre vraie vie commence ici et maintenant. Ou tout du moins qu’une autre vie a certainement commencé ici et maintenant.

Je vais m’aimer

Apportez-vous cette aide essentielle durant la maladie et ce contexte difficile en commençant à apprécier votre compagnie différemment. C’est cela, l’estime de soi-même. C’est une capacité à se regarder sans complaisance et sans jugement au fond des yeux et à reconnaître le bel être au fond de soi.

S’apprécier pour ce que l’on est en tant que personne, avec nos défauts, nos zones d’apprentissage, nos compétences, nos atouts, nos envies, nos joies, nos peines, notre personnalité.

Développer un tel sentiment envers soi-même dans la maladie implique que vous arriviez aussi à accepter vos émotions négatives, sans vous juger et que vous vous accordiez le droit d’avoir des passages difficiles parce qu’il y en a, tout simplement.

Adopter une attitude bienveillante envers vos propres souffrances et reconnaître que faire face à tous ces défis est une expérience humaine forte, qui demande beaucoup d’énergie et qui est partagée par beaucoup d’autres personnes. Seulement vous, vous avez décidé d’aller plus loin, au-delà de la guérison physique. Vous avez décidé d’apprendre à accepter votre reflet dans le miroir avec davantage de bienveillance, d’indulgence, de plaisir et d’envie à être en votre propre compagnie.

Cette attitude d’acceptation, de compréhension, d’auto-soutien interne et externe, d’auto-compassion que vous adoptez, renforce la résilience, une compétence personnelle et humaine essentielle à maintenir : Une estime de vous positive à chaque instant de la vie.

Arrêtez la critique négative

L’auto-compassion implique également de réduire l’auto-critique négative excessive.

Apprenez à relever sans vous flageller. Face à la maladie, il est facile de vous juger sévèrement, que ce soit en raison des changements physiques, de la perte de capacités motrices ou cognitives ou encore, parce que la manière dont vous gérez émotionnellement la situation vous déplait.

Veillez à vous traiter avec gentillesse. Adoptez une attitude plus douce envers vous-même. Diminuez l’impact négatif de l’auto-critique sur votre estime personnelle et prenez rendez-vous si vous perdez pied.

Observez votre estime de vous par le biais cognitif aux manettes de vos comportements

Acceptez les émotions négatives

Vous traiter avec gentillesse inclut également d’accepter vos émotions négatives. Face au cancer, il est normal de ressentir peur, tristesse voire colère. Au lieu de vous juger durement, au lieu de juger ces émotions, l’auto-compassion les reconnaît comme des réponses naturelles à des circonstances difficiles.

En pratiquant l’autocompassion, vous atténuez l’impact de l’émotion. Vous libérez de l’espace dans votre tête pour une autre émotion plus utile et bénéfique pour vous, à ce moment de votre vie.

Cette acceptation favorise une relation plus saine avec vous-même, avec votre entourage, avec vos relations. Elle vous maintient à un niveau d’estime de vous capable de relever tous les défis.

Prenez soin de vous physiquement

Vous traiter avec gentillesse va au-delà de la dimension émotionnelle. C’est prendre soin de vous, de votre enveloppe corporelle, votre véhicule dans la vie. Prendre soin de votre corps avec douceur est aussi un acte d’auto-compassion fécond.

Lorsque vous comprenez la relation entre l’estime de vous-même et votre santé physique, vous pouvez décider d’agir pour élever votre appétit de vous-même. Vous retrouvez le courage, le goût de conserver une bonne estime de vous. Vous pouvez observer et accepter l’effet de nouvelles routines quotidienne dans votre vie. Vous pouvez apprécier à une perception de vous-même améliorée.

Que ce soit par des moments de détente, une alimentation saine, le temps passé à caresser vos animaux de compagnie, à prendre soin de votre maison ou tout autre activité qui vous procurent du plaisir à être en compagnie avec vous-même, prendre soin de votre corps et de votre esprit nourrit la perception positive que vous avez de vous-même.

Cette pratique favorise une estime de soi ancrée dans une approche holistique de la santé.

En manque d’idées ? Parcourez ce blog, il regorge de ressources et de solutions à chacun de vos problèmes.

Prendre soin de vous pour favoriser votre santé

Imaginez-vous en train de vous accorder quelques instants, chaque jour, pour des activités apaisantes comme une promenade dans la nature, une interaction avec votre animal domestique, un livre amusant ou une séance de méditation. Ces gestes routiniers, en plus d’aider à améliorer votre état de santé physique et mental, ont un impact profond sur la perception que vous avez de vous-même. Vous prenez soin de vous, de votre intérieur, de ce qui compose votre environnement immédiat et par la même occasion, vous prenez soin de vous, de votre tête et de votre corps.

Vous acceptez d’être cher à votre cœur. Vous renforcez l’image que vous avez de votre propre valeur. Vous activez votre compétence à apprécier qui vous êtes, votre personnalité. N’est-ce pas une force dans la maladie ?

L'estime de soi, cultiver une bonne opinion de soi-même

Prendre soin de vous pour encore mieux vous aimer

Pour renforcer votre estime de soi, explorez des pratiques physiques qui vous nourrissent à tous les niveaux. Cela peut être une activité exercée seul·e dans vos murs ou à l’extérieur comme l’adoption d’une alimentation équilibrée et nourrissante, la pratique régulière d’exercices adaptés à vos besoins, du jardinage, le maintien d’un bon sommeil. Vus pouvez aussi considérer des activités réalisées en groupe, en compagnie d’autres personnes.

N’hésitez pas à intégrer des activités qui vous apportent du plaisir et du réconfort, que ce soit la danse, le yoga, un verre en terrasse ou tout autre exercice qui vous permet de vous recentrer sur vous-même, de vous reconnecter avec vous-même et votre corps, d’apprécier le bonheur d’être vous en société.

Inscrivez-vous sur ce site pour ne rien manquer des sorties et rencontres organisées entre coaché·es d’Evelyne, des personnes comme vous confrontées au cancer ou à la maladie par leurs proches afin d’encorager, tisser et conserver du lien.

En prenant ces petites mesures, vous jetez les bases d’une estime de vous-même récompensée, solide et donc résiliente face cancer et aux challenges du quotidien.

Définir de nouveaux objectifs réalisables

Lorsqu’on fait face à une maladie, il peut être difficile de planifier l’avenir. Cependant, définir des objectifs réalisables, même petits, peut apporter un sentiment d’accomplissement personnel et renforcer l’estime de soi.

En effet, l’estime de soi est aussi une ressource précieuse, surtout en période de maladie. Il est essentiel de reconnaître que définir de nouveaux objectifs réalisables et les atteindre peut jouer un rôle crucial dans le renforcement de votre estime de soi. En faisant, vous comprenez mieux comment ces objectifs peuvent être des alliés dans votre parcours.

Vous pouvez façonner une perspective positive face aux défis du quotidien.

Des objectifs réalisables dans la maladie

Définir de nouveaux objectifs pendant la maladie ne nécessite pas forcément des réalisations monumentales. Au contraire, il s’agit de petits pas, adaptés à votre situation qui contribuent à construire une perception de vous positive.

Par exemple, envisagez de vous fixer de mini-objectifs quotidiens simples comme faire une courte marche, joindre un cercle de parole ou dédier du temps à une activité créative. Ces succès, aussi modestes qu’ils puissent paraître, peuvent avoir un impact significatif sur la manière dont vous percevez vos capacités, votre personne et renforcer votre estime de vous.

Des objectifs profitables à titre privé aussi

Faire face à la maladie et définir des objectifs qui vous sont entièrement destinés, dans ce même temps de lutte, résilience, guérison, rémission et de retour dans le monde est tout à fait possible. Vous pouvez choisir des objectifs réalisables pour vous, maintenant et comme vous êtes.

Ces objectifs peuvent être purement individuels et n’avoir aucun lien avec aucune autre personne que vous-même. C’est votre droit.

Vous pouvez choisir de développer des compétences utilisables maintenant ou dans l’avenir. C’est à vous de choisir. Vous pouvez opter pour un objectif qui s’intègre à un autre objectif plus global ou encore choisir un objectif au résultat unique et immédiat.

Par exemple, vous pouvez apprendre une nouvelle compétence à distance et à votre propre rythme, revoir votre positionnement professionnel. Vous pouvez planifier ou improviser tout en demeurant préoccupé·e par votre progression personnelle. Vous seul·e savez ce qu’il est bon pour vous de faire de votre temps libre dans la maladie.

Le simple fait de chercher des objectifs à atteindre pour mieux apprécier votre reflet dans le miroir et qui satisfassent votre bonheur personnel est déjà un acte de compassion, de bienveillance, d’amour et de générosité envers vous-même. Et cela participe à votre bien-être et votre résilience face au cancer et ses effets secondaires… que demander de plus ?

Essayez de définir des objectifs adaptés à votre réalité. Essayez de vous créer des occasions régulières de célébrer vos réussites et ainsi de renforcer votre estime de vous tout au long de votre parcours de guérison et bien après.

C’est un état d’esprit de développement personnel.

Prenez soin de vous tout en alignant vos valeurs et votre alimentation

Cultiver les relations positives

Les autres, votre entourage proche, vos relations de travail, que d’occasions de développer une meilleure perception de vous-même.

Cultivez des relations positives et observez comme la qualité de ces liens sociaux influe sur votre bien-être. Vous pouvez prendre des mesures pour multiplier ces occasions de passer de bons moments en la compagnie des autres. Vous pouvez passer de bons moments à vous apprécier en situation relationnelle tout en créant votre propre tissu relationnel. Vous pouvez meme décider d’en faire un tremplin pour votre avenir personnel et professionnel en imaginant davantage d’occasion de briller à vos propres yeux.

Cultiver des relations positives avec les autres soutient activement et renforce votre estime de vous.

Savoir s’entourer de personnes positives, compréhensives et bienveillantes et savoir quitter des relations vaines sont deux compétences que vous pouvez apprendre à développer durant cette période avec la maladie. De belles perspectives amicales et amoureuses sont de précieuses ressources pour toute la vie.

Entouré·e de personnes bienveillantes et compréhensives

Vous entourer de personnes bienveillantes et compréhensives peut être un atout majeur pour votre estime de soi en période de maladie. Des discussions réconfortantes, le partage d’expériences chaleureuses avec des proches et le maintien de liens significatifs sont autant d’éléments qui contribuent à une atmosphère de soutien.

Ces interactions positives renforcent votre perception de vous-même et créent un réseau d’appui essentiel pour surmonter les défis liés à la maladie.

Par exemple, vous pouvez envisager de planifier des moments de partage avec vos ami·es proches chaque jour, élargir votre cercle d’ami·es à vos relations professionnelles ou participer à des groupes de soutien. Les conversations encourageantes et les gestes de compassion contribuent à forger des liens positifs.

De plus, si vous pouvez exprimer vos besoins émotionnels à vos proches et favoriser ainsi une communication ouverte et constructive, en élargissant ces pratiques à l’ensemble des personnes qui croisent votre chemin, vous construisez un réseau relationnel solide de confiance qui à son tour, soutient activement votre estime de vous-même tout au long de votre parcours de guérison et bien au-delà.

Pratiquer la gratitude

Vous avez le droit d’être reconnaissant·e envers vous-même autant qu’envers les autres. Reconnaitre l’excellent travail que vous accomplissez chaque jour pour vous et reconnaitre les bienfaits que vous apportent la vie et votre entourage ancrent votre estime de vous définitivement dans votre histoire personnelle.

Apprenez aussi à reconnaître, à générer et apprécier les aspects positifs de la vie, aussi petits soient-ils. ils contribuent tous à vous maintenir dans un état d’esprit positif et courageux. Une si belle mentalité pour ouvrir de nouvelles perspectives de relation avec vos-même et les personnes qui font votre vie.

Le rôle du coaching en développement personnel

Vous traiter avec amabilité, gentillesse, respect, considération, plaisir est un acte d’amour et d’estime envers vous-même. Cela crée un environnement intérieur propice à la croissance personnelle, à la résilience, à une estime de soi améliorée, à la guérison, à la rémission, à une autre vie après le cancer. Des considérations qui lorsqu’on fait face aux défis émotionnels et physiques liés au cancer font la différence. Soyez-en convaincu·e.

En tant que coach spécialisée dans le confort de vie confronté·e au cancer, je propose des séances personnalisées, des sorties et des rencontres pour briser l’isolement et vous accompagner dans ce voyage vers une estime de soi renouvelée. Mon approche holistique vise à intégrer des techniques de coaching PNL et développement personnel adaptées à votre situation spécifique car au-delà des paroles, il existe des méthodes de coaching, des outils comportementaux et cognitifs pour vous aider à faire, pour vous aider à emboîter à le pas. Des techniques qui ne se limitent pas au parole.

Renforcer votre estime de soi face au cancer est un processus continu qui nécessite du temps, de la patience et des ressources adaptées.

A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (

)