Évelyne badin coaching cancer


Avez-vous déjà ressenti l’insupportable et inutile pression du regard et des attentes des autres pendant votre parcours avec le cancer ? Eh bien, le biais de désirabilité sociale est un comportement automatique qui cherche à vous libérer de cette pression en vous dictant le discours et les comportements attendus par votre public durant votre vie avec le cancer.

L’idée ici est d’apaiser ces attentes extérieures en leur fournissant la réponse et l’attitude que les autres attendent de vous.

L’autocensure pour la paix intérieure

Les personnes malades d’un cancer ou pas ne se rendent pas compte de la pression que leurs regards et leurs attentes exercent sur vous : la personne qui se sent observée. Ces regards même bienveillants sont une pression écrasante sur celles et ceux qui se sentent observés. Ils arrivent même à produire des réactions inattendues car contreproductives.

Faire cesser cette pression vous permet de retrouver une paix intérieure. Le biais de désirabilité sociale semble offrir ce répit car en se conformant aux attentes des autres, il détourne leur attention vers d’autres sujets, vous offrant ainsi la tranquillité nécessaire pour naviguer à votre manière et avec efficacité pendant cette période.

Suivez-moi dans ce voyage à l’intérieur de nous-mêmes où vous ne pourrez faire autrement de de réaliser à quel point vous pouvez maîtriser ce comportement automatique pour le meilleur.

Intelligence émotionnelle : Gestion des émotions pour vous et votre entourage
Le biais de désirabilité sociale

    Reconnaitre le biais de désirabilité sociale

    Le biais de désirabilité sociale est une tendance humaine à se conformer aux normes sociales perçues comme positives ou acceptables, même si ces normes ne correspondent pas nécessairement à vos convictions personnelles ou vos comportements naturels.

    En d’autres termes, le biais de désirabilité sociale répond au désir de plaire aux autres et d’être vu·e sous un jour favorable, peu importe que cela soit au détriment de votre authenticité.

    Ce biais se manifeste de différentes manières. Cacher ses émotions négatives pour paraître plus positif·ve ou agir de manière conforme aux attentes des autres pour éviter le rejet ou la critique en sont des exemples courants.

    La voie pavée d’une bonne attention

    En situation de cancer, le biais de désirabilité sociale peut devenir particulièrement oppressant. D’un côté, les malades et leurs aidants masquent leurs véritables sentiments pour ne pas inquiéter leur entourage et répondre ainsi aux attentes de guérison rapide et complète de la part de la société. D’un autre côté, les proches et les aidants qui peuvent ressentir une pression similaire lorsqu’ils où elles soutiennent leur être, pour les mêmes raisons affichent un comportement conforme aux normes sociales, même si très éloigné de leur comportement naturel.

    Tout ceci peut parfois entraîner une suppression des émotions et des besoins propres à la personne sous l’influence de son biais de désirabilité sociale parce qu’elle se sent souvent obligée de montrer une force et une positivité, même aux prises avec des émotions difficiles comme la peur, la colère ou le découragement.

    Cette pression sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le bien-être émotionnel et psychologique des patient·es et de leurs proches.

    Elle peut entraîner un sentiment d’isolement, une diminution du soutien social et une détérioration de la santé mentale. Pourtant, reconnaître et désamorcer ce biais de désirabilité sociale est essentiel pour permettre aux individus de s’exprimer authentiquement, de recevoir un soutien adéquat et de naviguer avec efficacité à travers les défis du cancer.

    L’anxiété et la peur

    La pression du regard et des attentes des autres peut intensifier l’anxiété et la peur chez les personnes atteintes de cancer. Elles peuvent se sentir constamment jugées ou évaluées en fonction de leur apparence physique, de leur réaction émotionnelle ou de leurs choix de traitement.

    Cette anxiété peut également être alimentée par la peur de décevoir leurs proches ou la crainte de ne pas répondre aux attentes de guérison rapide et complète.

    Chaque regard scrutateur devient une source de stress supplémentaire car il amplifie les doutes et les craintes déjà présents dans l’esprit du patient.

    La honte et l’isolement

    La pression du regard et des attentes extérieures peut également engendrer un sentiment de honte et d’isolement chez les personnes atteintes de cancer et les aidants. Elles peuvent se sentir mal à l’aise de partager leurs émotions ou leurs préoccupations de peur d’être jugées ou rejetées.

    La comparaison avec les autres personnes qui semblent mieux gérer la maladie peut renforcer ce sentiment de honte et les amener à se replier sur elles-mêmes et à cacher leur véritable expérience derrière un masque de normalité.

    Cette sensation d’isolement peut être particulièrement difficile à surmonter car elle peut conduire à une diminution du soutien social et à un sentiment accru de solitude.

    La frustration et la colère

    La pression du regard et des attentes des autres peut aussi susciter de la frustration et de la colère chez les patient·es atteint·es de cancer et leurs aidants. Elles peuvent se sentir en colère contre les stéréotypes sociaux qui les obligent à être toujours fort·es et positif·ves, même lorsque cela paraît impossible.

    La frustration peut par ailleurs découler du sentiment d’injustice. Les patient·es atteint·es de cancer et leurs aidants se demandent pourquoi elles ou ils doivent constamment répondre aux attentes irréalistes des autres.

    Cette colère peut être dirigée aussi bien vers elles-mêmes que vers leur entourage, exacerber les tensions, rendre difficile la communication ouverte et la recherche de soutien.

    L’importance du développement personnel et du coaching spécialisé

    Empowerment illustré par un cosplay d'Aquaman en armure dorée, trident en main, exprimant ses talents et sa personnalité.

    Se sentir constamment jugé·e ou évalué·e en fonction de son apparence physique, de ses réactions émotionnelles, ses choix de traitement peut bloquer la situation et restreindre les chances de guérison.

    La peur de décevoir ses proches ou de ne pas répondre aux attentes de guérison rapide et complète sous ces regards scrutateurs devient une source de stress supplémentaire.

    Ce stress amplifie les doutes et les craintes déjà présents dans l’esprit du patient ou de l’aidant. Recourir l’aide d’un coach cancer qualifié en coaching, en PNL, en développement personnel et en marketing de soi peut considérablement améliorer la situation. Il aide à naviguer dans votre voyage du cancer à travers le voile de ce biais de désirabilité sociale.

    L’annonce du diagnostic

    Recevoir un diagnostic de cancer vous projette dans un tourbillon émotionnel où chaque sourire forcé cache des larmes et où l’envie de tout contrôler peut devenir accablante.

    Dans ces moments de vulnérabilité, la pression de paraître bien et de rester fort·e peut peser lourdement sur les épaules des patient·es et de leurs proches.

    Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce besoin constant de présenter une façade de normalité, de positivité ?

    Le poids émotionnel du cancer

    Sur le plan émotionnel, le cancer est un chamboulement qui peut ébranler même les plus fort·es d’entre nous. La peur, la colère, le chagrin, la douleur, tout se mélange dans un cocktail explosif.

    Et au milieu de cette tempête émotionnelle, il y a cette idée préconçue selon laquelle nous devons toujours rester positif·ves à tout prix, comme si c’était la clé magique pour guérir, comme si la pensée positive pouvait guérir. La réalité est bien plus complexe.

    Il n’y a pas de mode d’emploi pour affronter le cancer. Il y a vous, votre réalité et comment vous vous organisez physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement pour répondre à cette nouvelle réalité

    En vous aidant à reconnaître et à accepter vos émotions, vous libérez un poids énorme de vos épaules.

    L’importance du réseau personnel et du marketing de personnes pour contrer le biais de désirabilité sociale

    Retourner au bureau

    Les patient·es atteint·es de cancer sont souvent motivé·es à continuer à travailler pour diverses raisons notamment

    • pour maintenir un sentiment de normalité et de stabilité dans leur vie,
    • pour conserver une source de revenu et des avantages sociaux,
    • pour maintenir leur estime de soi et leur identité professionnelle ou encore
    • pour trouver un sentiment de distraction et de satisfaction dans leur travail malgré les défis de la maladie.

    Retourner au bureau ou continuer à travailler pendant les traitements du cancer peuvent également être des situations critiques où le biais de désirabilité sociale trouve une occasion supplémentaire de s’exprimer et tordre la réalité.

    Vous voulez impressionner vos collègues et prouver que vous êtes de retour en pleine forme, c’est bien naturel. Vous devez dans le même temps écouter votre corps et respecter ses limites. En plus de cette pression de retrouver rapidement son niveau de performance tout en jonglant avec les séquelles de la maladie et de ses traitements, le biais de désirabilité sociale vous pousse à cacher une réalité : la réalité de ce que vivez.

    Il est alors utile de contrer le biais de désirabilité sociale lors du retour au travail après un congé médical, notamment pour permettre aux individus de s’exprimer authentiquement et de recevoir le soutien adéquat dont ils ont besoin.

     Vous n’êtes pas seul·e dans cette épreuve ! Un coach holistique spécialisé dans le cancer peut vous aider à naviguer dans ce défi avec confiance et sérénité.

    Veiller à conserver une harmonie, une sérénité au travail

    L'estime de soi, cultiver une bonne opinion de soi-même

    En adoptant mon approche holistique, vous apprenez :

    • à écouter votre corps,
    • à gérer le stress et
    • à prioriser votre bien-être tout en poursuivant vos objectifs professionnels.

    Vous découvrez qu’être authentique et prendre soin de soi ne sont pas des signes de faiblesse mais des atouts précieux dans votre parcours de guérison et de réussite professionnelle. 

    En reconnaissant et en désamorçant ce biais, les employés peuvent se sentir libres d’exprimer leurs besoins et leurs limites, ce qui favorise une meilleure communication avec les collègues et les gestionnaires.

    Cela contribue également à créer un environnement de travail plus inclusif et bienveillant où les employé·es se sentent accepté·es et soutenu·es dans leur processus de retour au travail et de guérison.

    Désamorcer le piège du biais de désirabilité sociale

    Un coach spécialisé en cancer peut vous aider à désamorcer le piège du biais de désirabilité sociale en vous aidant à reconnaître et à accepter vos émotions.

    Vous n’avez pas à toujours être fort·e et il est parfaitement normal de se sentir vulnérable. Ce simple postulat de départ vous libère de la pression des autres.

    En embrassant votre véritable authenticité, vous créez un espace pour la guérison réelle, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. Avec le soutien d’un coach holistique en développement personnel spécialisé cancer, vous vous sentirez plus léger·e, plus libre d’être vous-même, sans jugement ni pression.

    Le pouvoir de la transformation

    Imaginez un instant ce changement.


    Vous vous sentez plus léger·e, plus libre d’être vous-même, sans jugement ni pression. Vous découvrez une force nouvelle dans votre vulnérabilité et cela vous propulse vers une nouvelle perspective de vie.

    Vous pouvez vous voir naviguer avec confiance à travers les hauts et les bas et transformer chaque défi en une opportunité de croissance personnelle.

    Imaginez encore un instant ce changement

    Vous vous sentez plus connecté·e à votre proche, plus capable de naviguer ensemble à travers les hauts et les bas de ce voyage.

    Vous apprenez à vous soutenir mutuellement, à partager vos fardeaux et à célébrer vos victoires ensemble.

    Avec le soutien d’une coach en développement personnel spécialisée cancer et qui a elle aussi traversé cette période de défis qu’est la vie avec un cancer, vous transformez chaque défi en une occasion de renforcer vos liens et de grandir ensemble.

    Avez-vous remarqué comme le comportement et les attentes des autres perdent de leur importance, comme le réflexe de recourir au biais de désirabilité sociale s’espace dans le temps ?

    Le voyage du cancer est rempli de défis émotionnels et psychologiques que vous n’avez pas à les affronter seul·e. Le développement personnel et ce coaching holistique spécialisé peuvent vous aider :

    • à désamorcer le piège du biais de désirabilité sociale,
    • à embrasser votre authenticité et
    • à trouver la guérison réelle à la fois à l’intérieur et à l’extérieur.

    Ensemble, nous pouvons transformer chaque défi en une opportunité de croissance personnelle, naviguant avec confiance à travers les hauts et les bas de ce voyage avec courage et détermination.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Comments (

    )