Évelyne badin coaching cancer


Rayonner de bienveillance : 12 douces façons de prendre soin de vous pendant la chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement éprouvant sur le plan physique et émotionnel.

Soyons franc·hes. Pendant cette période, prendre soin de soi est une activité routinière qu’il est profitable d’adopter. C’est même, pour certaines d’entre nous, l’occasion d’apprendre à prendre soin de soi. Faire des choix qui vous aident à mieux gérer les effets secondaires et à maintenir une certaine qualité de vie pendant votre chimiothérapie est l’objectif de ces 12 idées pour rayonner de bienveillance envers vous-même durant cette période si particulière.

12 façons de prendre soin de soi durant la chimiothérapie

Reposez-vous pour retrouver vos forces après la chimiothérapie

Votre corps aura besoin de temps pour récupérer des effets de la chimiothérapie. Assurez-vous de bien dormir et de vous reposer autant que nécessaire.

La chimiothérapie est souvent une période difficile tant sur le plan physique que mental. C’est pour cela qu’il est crucial de ne pas négliger votre bien-être pendant ce traitement.

L’une des meilleures façons de prendre soin de soi est de vous accorder suffisamment de repos et de sommeil. Votre corps traverse des épreuves importantes et a besoin de temps pour récupérer. Assurez-vous donc de bien dormir et de vous reposer autant que nécessaire. Écoutez les signaux de fatigue de votre corps et ne sous-estimez pas l’importance de moments de détente pour recharger vos batteries.

Nutrition équilibrée et des aliments anti-nausée

Manger sainement peut aider à renforcer votre système immunitaire et à maintenir votre énergie.

Lorsque vous suivez un traitement de chimiothérapie, manger sainement prend une importance particulière. Une alimentation équilibrée peut aider à

  • renforcer votre système immunitaire,
  • maintenir votre niveau d’énergie et
  • faciliter la récupération après chaque séance de traitement.

Pour commencer, privilégiez des aliments riches en vitamines, minéraux et antioxydants.

Les fruits et légumes colorés, les grains entiers, et les sources de protéines maigres comme le poisson, le poulet ou les légumineuses sont d’excellents choix.

En période de chimiothérapie, privilégiez des alilents riches en vitamines, minéraux et antioxydants faciles à consommer et à digérer

N’oubliez pas d’ajouter des sources de bonnes graisses comme les avocats, les noix et les graines pour soutenir votre corps tout au long de ce processus.

Il est également essentiel de prendre en compte les effets secondaires potentiels de la chimiothérapie, qui peuvent affecter votre appétit ou votre capacité à manger certains aliments.

Des nausées, des changements de goût ou des problèmes digestifs peuvent survenir, rendant certains aliments moins attrayants. Si vous rencontrez ces problèmes, essayez de manger en petites quantités mais plus fréquemment tout au long de la journée. Des aliments faciles à digérer, comme les soupes légères, les smoothies ou les compotes, peuvent être utiles.

Votre équipe médicale ou un nutritionniste spécialisé en oncologie peut vous fournir des conseils personnalisés en fonction de vos besoins et de vos symptômes. Parlez à votre équipe médicale ou à un nutritionniste pour obtenir des recommandations spécifiques à votre situation.

N’oubliez pas de rester hydraté·e.

L‘hydratation pour bien rincer son corps après la chimiothérapie

Femme souriante portant un sweat-shirt beige à capuche de haute qualité, tenant un ruban rose, symbole de la lutte contre le cancer. Elle rayonne de force et de détermination.

Buvez suffisamment d’eau pour rester hydraté·e car la chimiothérapie peut provoquer la déshydratation. Et indépendamment de cela, buvez autant que possible pour aider votre corps à rincer le “cocktail chimique” que l’on vient de vous injecter.

Rester hydraté·e pendant la chimiothérapie est essentiel pour votre bien-être et votre rétablissement. Les traitements de chimiothérapie peuvent provoquer une déshydratation en raison de leurs effets sur le système gastro-intestinal ou en raison des symptômes qu’ils peuvent déclencher comme les nausées, les vomissements ou la diarrhée.

Boire suffisamment d’eau aide à compenser ces pertes de fluides et à maintenir un bon équilibre hydrique dans votre corps. Pour cela, visez un minimum de 8 à 10 verres d’eau par jour, mais consultez toujours votre médecin ou votre équipe soignante pour obtenir des recommandations spécifiques à votre cas.

Outre la prévention de la déshydratation, boire beaucoup d’eau contribue également à aider votre corps à éliminer les résidus de médicaments.

La chimiothérapie introduit des substances chimiques puissantes dans votre organisme pour combattre le cancer, et une bonne hydratation peut favoriser l’élimination de ces toxines par le système urinaire. Cela peut de plus réduire le risque d’effets secondaires tels que les infections des voies urinaires ou les calculs rénaux, qui peuvent survenir avec un manque d’hydratation.

Femme chauve, assise sur le rebord de sa baignoire, l'air triste et abattu. Symbole de douleur émotionnelle et de désespoir face aux mots destructeurs.

Pour maintenir votre consommation d’eau tout au long de la journée, pensez à avoir toujours une bouteille d’eau à portée de main.

Si vous avez du mal à boire de l’eau simple, essayez d’ajouter des tranches de fruits frais comme du citron, de l’orange ou des baies pour une touche de saveur.

Vous pouvez également varier vos apports hydriques avec des tisanes, des bouillons légers ou des smoothies. Toutefois, évitez les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool car elles peuvent augmenter le risque de déshydratation.

En adoptant ces bonnes pratiques d’hydratation, vous contribuerez à soutenir votre corps pendant la chimiothérapie et à améliorer votre confort tout au long du traitement. Un conseil que votre équipe de soins hospitaliers n’aura pas manqué de vous donner.

Activité physique légère

L’exercice physique modéré peut apporter de nombreux bienfaits aux personnes qui suivent un traitement de chimiothérapie. Même une activité légère, comme la marche ou des étirements, peut aider

  • à améliorer l’humeur,
  • à maintenir la force musculaire et
  • à augmenter l’énergie.

Si votre médecin le permet, l’exercice physique modéré peut aider à maintenir votre force et votre énergie. Cependant, évitez les activités trop intenses.

Avant de commencer tout programme d’exercice, il est essentiel de consulter votre médecin pour vous assurer que cela convient à votre état de santé. Une fois que vous avez le feu vert, commencez doucement et choisissez des activités que vous appréciez pour vous encourager à rester actif.

Les exercices de faible intensité, tels que la marche, le yoga doux ou le tai chi, peuvent être d’excellents choix pendant la chimiothérapie. Ces activités sont douces pour les articulations, aident à maintenir la souplesse et favorisent la circulation sanguine sans vous fatiguer excessivement. De plus, ces formes d’exercice peuvent contribuer à réduire le stress et l’anxiété, des effets secondaires fréquents de la chimiothérapie. Essayez d’incorporer des séances d’exercice de 20 à 30 minutes dans votre routine quotidienne, mais écoutez toujours votre corps et reposez-vous si vous en avez besoin.

Gestion du stress

La relaxation, la visualisation, la méditation et la respiration profonde peuvent aider à réduire le stress et à favoriser une attitude positive.

La chimiothérapie peut être une période de stress intense et d’incertitude. Pour vous aider à traverser cette épreuve, les pratiques de relaxation, de méditation et de respiration profonde peuvent être des alliées précieuses. Ces techniques vous permettent de calmer votre esprit, de détendre votre corps et de réduire l’anxiété qui accompagne souvent les traitements contre le cancer. Pour commencer, trouvez un endroit calme où vous pouvez vous asseoir ou vous allonger confortablement, puis fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. Inspirez profondément par le nez, retenez votre souffle pendant quelques secondes, puis expirez lentement par la bouche. Répétez cet exercice plusieurs fois pour vous recentrer et apaiser vos pensées.

La méditation est une pratique efficace pour développer une attitude positive et réduire le stress. Si vous êtes novice en matière de méditation, des applications ou des vidéos de méditation guidée peuvent vous aider à démarrer. Ces ressources vous guident à travers des exercices de visualisation ou de pleine conscience qui vous aident à vous détendre et à lâcher prise sur les préoccupations du moment. En méditant régulièrement, même quelques minutes par jour, vous pourriez constater une amélioration de votre humeur et une réduction des symptômes de stress et de fatigue.

Enfin, la relaxation ne se limite pas à la méditation. D’autres techniques, comme le yoga doux, la musique apaisante ou les bains chauds, peuvent également vous aider à vous détendre. Expérimentez différentes approches pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous. L’objectif est de créer des moments de calme au milieu de l’agitation de la chimiothérapie. En intégrant ces pratiques de relaxation et de méditation dans votre routine, vous pouvez contribuer à équilibrer votre corps et votre esprit, favorisant ainsi un environnement propice à la guérison et au bien-être.

Divertissement

Regarder des films, lire des livres, écouter de la musique, pratiquer des passe-temps créatifs, écrire sa bio, préparer l’après traitement, tenir un blog, autant d’activités qui peuvent vous aider à vous distraire et à vous détendre.

Profitez de cette période pour faire à votre rythme ce que vous n’avez pas eu le temps de faire pour vous, repenser votre carrière, créer un profil LinkedIn, un relooking

Socialisation

Passer du temps avec des proches, des amis et des membres de la famille peut apporter un soutien émotionnel précieux.

Participez à un atelier de cuisine entre personnes confrontées au cancer et rencontrez des personnes qui comme vous, traversent cette épisode de leur vie avec détermiation et optimisme.

Femme atteinte de cancer prenant soin de son visage, trouvant du réconfort dans le rituel de beauté.

Écoutez votre corps

Soyez à l’écoute de vos besoins et ne vous poussez pas trop. Si vous vous sentez fatigué ou mal à l’aise, prenez le temps de vous reposer.

Communiquez avec votre équipe médicale

Si vous ressentez des effets secondaires tels que nausées, vomissements, fatigue extrême, etc. assurez-vous de communiquer ces symptômes à votre équipe médicale. Ils peuvent ajuster votre traitement ou vous fournir des solutions pour atténuer ces effets.

Thérapie de soutien

Parler à un professionnel de la santé mentale ou à un conseiller peut vous aider à faire face aux aspects émotionnels de la chimiothérapie.

N’hésitez pas à me contacter pour un accompagnement personnalisé avant, durant ou après la maladie. Un coaching en développement personnel effectué par une professionnelle qui a vécu un cancer et tous ces traitements hospitaliers peut vous aider à passer cette période avec davantage d’entrain. Regardez les programmes de coaching le mieux adapté à votre état mental et physique.

Planifiez vos activités autour des jours de traitement

Il peut être utile de planifier des activités plus légères les jours précédant et suivant la chimiothérapie, lorsque les effets secondaires peuvent être plus prononcés. Le jour de chimiothérapie par exemple, je ne faisais rien d’autre de la journée pour me ménager un temps sans sollicitations extérieures.

Prenez soin de votre peau

Certains types de chimiothérapie peuvent affecter la peau. Utilisez des produits doux et hydratants pour prendre soin de votre peau, les plus sains possibles pour éviter les complications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (

)